Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Tollé en Afrique du Sud lors d'un concours de chorales


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 31 Mai 2018 || 66 partages || 0 commentaires

images archives
images archives
 

Le gouvernement sud-africain a fait part jeudi de son indignation après la participation d'adolescentes nues à une compétition renommée entre chorales scolaires.

Sous les encouragements du public, des jeunes filles ont dansé et chanté seins nus, avec un simple pagne couvrant uniquement leur sexe, selon une vidéo filmée cette semaine dans la province du Cap oriental (sud-est). "Il n'y a aucune raison pour que des élèves aillent sur scène complètement nues (...) c'est totalement inapproprié de la part des enseignants", s'est indignée la ministre de l'Education Angie Motshekga, dénonçant une "exploitation".

"C'est d'autant plus perturbant que les femmes et filles sont de plus en plus perçues comme des objets sexuels destinés à divertir les hommes", a-t-elle ajouté. En Afrique du Sud, une centaine de viols sont recensés chaque jour et une femme meurt sous les coups d'un proche toutes les huit heures.

La ministre de l'Education a également dénoncé "les commentateurs" qui ont justifié l'apparition dénudée des choristes en affirmant que "cela faisait partie de la culture des jeunes femmes". "Il n'y aucune raison que ces enfants se produisent complètement nus. Cette atteinte à la dignité humaine va à l'encontre des valeurs de nos cultures", a insisté Angie Motshekga qui a exigé une enquête et des sanctions.

En Afrique du Sud, il n'est pas rare que des jeunes femmes se produisent les seins nus dans le cadre de danses traditionnelles. L'ancien président Jacob Zuma, qui a été contraint à la démission en février en raison de son implication dans plusieurs scandales de corruption, a fréquemment participé à ces événements qui célèbrent notamment la culture zouloue.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Septembre 2018 - 13:17 L'UE saisit la justice contre la Pologne

Lundi 24 Septembre 2018 - 11:21 Rohingyas: l'ONU "n'a pas le droit d'interférer"