Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Trafic de drogue : Le caïd de la ‘’cité imbécile’’ écope de deux ans ferme


Menuisier reconverti en agresseur, puis en trafiquant de drogue, Modou Diouf, la quarantaine, va devoir continuer son séjour en prison pour 2 ans ferme. Les habitants de la ‘’cité imbécile’’ peuvent ainsi pousser un ouf de soulagement après avoir dénoncé le mis en cause comme étant le ravitailleur de drogue de leurs enfants.

Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 30 Octobre 2017 || 54 partages || 0 commentaires

Trafic de drogue : Le caïd de la ‘’cité imbécile’’ écope de deux ans ferme
 
Connu pour être un caïd et un trafiquant de drogue notoire, Modou Diouf a été mis hors d’état de nuire. Il a été dénoncé par les habitants de la ‘’cité imbécile’’, située derrière les rails entre Yarakh et Colobane, où il faisait la loi. Diouf, ancien menuisier, s’était reconverti au trafic de drogue, après avoir été agresseur à la tête d’une bande de malfrats. 

Il résulte des faits, que c’est suite à un appel anonyme que le chef de gang, Modou Diouf, a été arrêté et conduit à la police. De ce fait, une fois sur les lieux pour une perquisition, les éléments de la police ont pu trouver une paire de ciseaux, des papiers et le bol dans lequel il avait caché 18 cornets. 

Sur place également, le prévenu avait reconnu les faits sans ambages d’après le procès-verbal. Résidant à la ‘’cité imbécile’’, le sieur Diouf, âgé d’une quarantaine d’années, a tenu une autre version à l’enquête. Il déclare à la barre qu’on ne l’a jamais trouvé avec 18 cornets de chanvre mais plutôt un cornet destiné à sa consommation personnelle. 

Interpellé sur la provenance du ‘’yamba’’, il souligne que c’est un certain Malick Sène qui est son fournisseur. Malgré ces déclarations, le procureur a estimé, lors de procès, vendredi dernier, que le mis en case avait reconnu que cette drogue est destinée à sa consommation, ce qui est incompréhensible. 

Pour le ministère public, les faits sont constants. Il a une fois fait la prison et aucune circonstance atténuante ne doit lui être accordée. C’est pour cela que le parquet a demandé au tribunal de le déclarer coupable et de le condamner à 3 ans ferme. 

Le conseil du prévenu plaide lui, la disqualification des faits en usage de chanvre et demande que l’on inflige à son client une peine d’avertissement. 

Finalement, après délibéré, le tribunal le déclare coupable et le condamne à 2 ans ferme. 



Vox populi
 
 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :