Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Trafic de stupéfiants : le tramadol de l'Inde et de la Chine menace la jeunesse africaine


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 12 Avril 2018 || 84 partages || 0 commentaires

 

Le Tramadol, nouvelle star d’une jeunesse africaine envoûtée par les stupéfiants. Dans plusieurs pays du continent, ce puissant antidouleur principalement venu de l’Inde et de la Chine s’est fait une place de choix sur les étals des vendeurs de “faux médicaments”.

Une saisie de tablettes de Tramadol estimée à 50 millions d’euros menée en novembre dernier par la douane italienne. Les produits confisqués partaient de l’Inde vers la Libye. Six mois auparavant, les autorités italiennes avaient saisi un envoi d’une valeur de 75 millions d’euros.

En 2015, ce sont 40 millions de comprimés de Tramadol qui ont été saisis dans le port de Cotonou au Bénin. L’année suivante, le département d‘État des États-Unis a déclaré le Bénin, un pays de seulement 11 millions d’habitants, la deuxième plus grande destination du monde pour le Tramadol indien.

Depuis ce port, en effet, le Tramadol de l’Inde et de la Chine – qui se sont positionnés comme les deux principaux pôles du trafic illégal de ce médicament – inonde le marché africain. De Lagos (Nigeria) à la Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, en passant par le Gabon et le Cameroun, le phénomène prend de l’ampleur.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >