Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Trafic de visas pour Bercy 2017: deux animateurs d'une célèbre radio de la place et leurs acolytes arrêtés par la Dic


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 9 Décembre 2017 || 1130 partages || 0 commentaires

 

Deux animateurs de la radio Rewmi Fm en l’occurence les sieurs Ismaela Sène et Lamine Guèye comparaissaient hier devant la barre du Tribunal des flagrants délits de Dakar. Ce duo a été traduit devant cette juridiction de jugement en même temps qu’un ancien animateur de ladite radio répondant au nom de Moustapha Samb et des nommés Birahim Dieng (rappeur) et Amy Sadio (restauratrice). Tout ce beau monde avait été cravaté pour escroquerie et faux et usage de faux  en documents administratifs par les redoutables flics de la Division des investigations criminelles  (Dic).
 

Tout est parti des manoeuvres frauduleuses savamment orchestrées par le sieur Ismaela Sène pour tenter de faire émigrer clandestinement les nommés Moustapha Samb et Amy Sadio en France sous le prétexte fallacieux que ces derniers devraient se rendre au pays de Mariane pour assister au traditionnel concert de Youssou Ndour à Paris-Bercy pour le compte de Rewmi Fm. Les candidats au voyage ont déboursé la somme de 3,5 millionsCfa en plus de 100.000 Cfa de frais de dossier pour cette opération qui s’est finalement terminée en queue de poisson.
 

La ruse des deux animateurs de Rewmi Fm avec la complicité du rappeur de Xpress Birahim Dieng a été vite éventré par le Consul général de la France à Dakar. Ce dernier qui a décelé des anomalies dans le dossier de la Radio Rewmi Fm ne s’est pas fait prier pour câbler le Président du groupe Promo Consulting. Mbagnick Diop informé de la situation a failli tomber à la renverse d’autant plus que les deux demandeurs de visas pour la France ne font pas partie du personnel de sa radio. C’est sur ces entrefaites qu’il a porté plainte à la Dic.
 

Jugés hier, les prévenus se sont accusés mutuellement à l’instruction d’audience. Chacun voulait se tirer d’affaire pour ne pas subir les rigueurs de la détention en milieu carcéral. Mais pour le maître des poursuites, la place de ces délinquants est bel et bien en prison. C’est la raison pour laquelle, il a requis à leur encontre diverses peines d’emprisonnement. C’est ainsi qu’Ismaela Sène risque 6 mois ferme. Les autres éléments de la bande à savoir Birahim Dieng, Lamine Guèye et Moustapha Samb encourrent chacun 1 mois ferme. La dame Amy Sadio qui semble pour le moment tirer son épingle du jeu, a de fortes chances de ne pas être embastillée. Le représentant du ministère public a demandé au Tribunal de la condamner à 6 mois avec sursis.

Finalement, l’affaire a été mise en délibéré à la date du 11 décembre prochain.



avec actunet


Dakarflash4



Nouveau commentaire :