Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Tuerie des enfants : Ousmane Sonko pour la peine de mort


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 23 Mars 2018 || 131 partages || 0 commentaires

Ousmane Sonko, le député de Pastef, se dit pour la peine de mort contre les tueurs d’enfants à juste raison. Pour barrer la route à cette nouvelle race d’infâmes criminels, Sonko compte déposer une proposition de loi qui autorise à éliminer ceux qui éliminent nos enfants.

Comme le souhaitent beaucoup de Sénégalais, Ousmane Sonko est pour l’application de la peine de mort contre les tueurs d’enfants. Face à cette race de criminels de l’ombre d’un genre nouveau, Ousmane Sonko se veut sans impitoyable. Ceux qui enlèvent des mômes doivent payer : «Les violents ou les tueurs méritent d’être tués à leur tour», pensent le député Ousmane Sonko, qui ne s’est pas limité à dénoncer le phénomène, mais a annoncé en sus sur sa page Facebook visitée, qu’il va déposer une proposition de loi afin que ses collègues légifèrent contre ces criminels. Le député Sonko annonce qu’il va très prochainement déposer cette proposition de loi sur le bureau de l’Assemblée nationale, dans le but d’adopter des sanctions pénales corsées contre les criminels qui commettent ces agissements sur des enfants à qui ils font subir des traitements inhumains et cruels. Pour Sonko, «l’instauration de la peine de mort contre tout acte d’homicide volontaire sur enfant mineur» est devenue nécessaire. Sonko d’ajuster ses propos en écrivant : «Je tiens à exprimer mon indignation la plus acerbe face à la recrudescence des actes de violence crue. Particulièrement sur les personnes vulnérables que sont les enfants.

En tant que parent, je suis très inquiet, à l’image de millions de Sénégalais, qui laissent leurs enfants partir à l’école tous les jours ou aller jouer avec leurs amis du quartier. Je déplore et condamne fermement l’amateurisme, le mépris et l’inertie de l’État qui, une fois encore, ne fait semblant de bouger sur des questions sociétales vitales que lorsque la clameur populaire grossit». Sonko d’ajouter : «J’invite le Président Macky Sall et son gouvernement à déployer tous les moyens disponibles pour traquer, appréhender et punir les auteurs de ces actes ignobles ; à les soumettre à un interrogatoire rugueux afin de remonter aux véritables criminels, c’est-à-dire leurs crapuleux commanditaires». Toujours contre ce phénomène, Sonko demande à ce qu’il soit «mis en place un dispositif permanent de prévention, avec une attention particulière aux enfants de la rue, qu’ils ont échoué à retirer de la rue et dont les disparitions passeraient inaperçues».


DakarFlash3



Nouveau commentaire :