Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Tunisie: le Parlement criminalise le racisme


En Tunisie, des membres de la communauté subsaharienne sont régulièrement pris pour cible, comme fin août, près de Tunis et de nombreuses voix s'étaient élevées pour que le pays se dote enfin d'un arsenal législatif adapté.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 10 Octobre 2018 || 53 partages || 0 commentaires

 

Après avoir été l'un des premiers pays au monde à abolir l'esclavage, en 1846, la Tunisie reste pionnière au sein du monde arabe dans le combat en faveur de la protection des droits et des libertés. Cette loi est le fruit d'une longue lutte de la société civile  pour passer du déni à la condamnation du racisme.
 

125 voix pour, une contre et 5 abstentions, le vote de la loi organique numéro 11 restera dans l'histoire du pays, selon Messaoud Romdhani. Il préside le forum tunisien pour les droits économiques et sociaux, l'une des trois associations à avoir porté ce projet de loi : « C'est une journée à marquer d'une grande croix rouge. C'est très important que la Tunisie ait une loi pareille, la première dans le monde arabe. Reste quand même un point important : comment concrétiser ça dans la vie quotidienne ? Malheureusement, on est une société qui souffre du racisme. Au-delà de la criminalisation des actes racistes, il faut qu'il y ait une autre éducation dans les écoles, dans les lycées, dans les tribunaux. C'est une bataille gagnée, maintenant il faut gagner la guerre. »
 

Les auteurs d'actes ou de propose racistes feront désormais l'objet de poursuites judiciaires, et s'exposeront à des peines allant jusqu'à trois ans de prison et plusieurs milliers de dinars d'amende.



Rfi


Dakarflash4



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >