Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Une ado de 18 ans, critiquée sur son poids, se suicide devant ses parents


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 5 Décembre 2016 || 1168 partages || 0 commentaires

Une ado de 18 ans, critiquée sur son poids, se suicide devant ses parents
 

Brandy, 18 ans, était la risée de sa camarade et des internautes en raison de son poids. La jeune adolescente, à bout de nerfs, s’est donné la mort devant ses proches.

 

C’est un geste désespéré qui pointe du doigt les conséquences du cyber-harcèlement. Brandy, une adolescente américaine de 18 ans s’est suicidée après avoir été longuement harcelée en raison de son poids sur les réseaux sociaux. « Des choses horribles ont été postées sur elle. Un faux compte a été ouvert, affirmant qu’elle cherchait des relations sexuelles » témoigne ce père de famille inconsolable à la chaîne KHOU. « Ils créaient des sites sur elle, ils affichaient son numéro de téléphone, ses photos, ils mentaient sur son âge, disaient qu’elle se donnait gratuitement en échange de sexe, pour qu’on l’appelle » ajoute sa grande sœur. Pire encore, Brandy recevait régulièrement des appels d’individus malveillants et n’arrivait plus à dormir la nuit.

La semaine dernière, Brandy a commis l’irréparable. Après avoir averti ses proches de sa décision de se suicider, elle s’est donné la mort devant leurs yeux à l’aide d’un pistolet. « Nous avons essayé de la persuader de ne pas faire ça, mais elle était déterminée. Elle nous a dit qu’elle était allée trop loin pour faire machine arrière. C’est tellement difficile d’entendre votre fille vous dire de vous retourner. Vous vous sentez impuissant » se souvient son père, marqué à jamais par cette scène d’horreur. « J’étais presque certain de pouvoir la persuader de ne pas faire ça. Mais ça n’a pas marché. Elle a appuyé sur la gâchette ».

« Je veux que ses harceleurs soient enfermés »

Brandy avait alerté son lycée des pratiques de ses élèves. La porte-parole de l’établissement rejette toute responsabilité même si le lycée était au courant du harcèlement subi par la jeune femme. « Elle nous a effectivement révélé avant les vacances de Thanksgiving qu’elle recevait des messages et qu’elle était harcelée en dehors de l’école. Nous avons enquêté, et il se trouve que les messages envoyés étaient intraçables. Alors nous lui avons conseillé de changer de numéro ». Aujourd’hui, les proches de Brandyveulent que justice soit faite. « Je veux que ces gens soient enfermés. J’espère qu’ils auront ce qu’ils méritent parce que moi, je n’ai pas mérité ça » a conclu son père qui entend bien lever des dons via une page GoFundMe.

Closer


Dakarflash2



Nouveau commentaire :