Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Une centaine de passagers incommodés dans un vol d'Emirates à New York


Une centaine de personnes ont été incommodées mercredi dans un vol d'Emirates assurant la liaison entre Dubaï et New York, rapportent plusieurs médias américains. Selon la compagnie aérienne, une dizaine d'entre elles ont été prises en charge par les services sanitaires locaux.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 5 Septembre 2018 || 111 partages || 0 commentaires

Une centaine de passagers incommodés dans un vol d'Emirates à New York
Dès son atterrissage sur le tarmac de l'aéroport JFK à New York, l'avion a été placé en quarantaine. Dans un tweet, la compagnie du Golfe a indiqué qu'"environ 10 passagers" du vol EK203 "avaient été pris en charge par les autorités sanitaires locales par précaution", sans préciser de quoi ils étaient potentiellement atteints.

Les autres passagers, dont Emirates n'a pas précisé le nombre, devaient pouvoir débarquer rapidement, a ajouté la compagnie. D'après plusieurs médias américains, une centaine de passagers sur les 500 qui voyageaient à bord de l'avion ont déclaré avoir été pris d'un malaise. 

Mahesh Varaboore a expliqué à la chaîne NBC que sa femme, à bord de l'avion avec ses deux enfants, lui avait indiqué que plusieurs passagers avaient été pris de vomissements. 

Le vol EK203 a fait escale à La Mecque et ramenait des pélerins de la ville sainte et celle-ci connaît actuellement une épidémie de grippe, ce qui pourrait expliquer l'origine de l'incident, selon le porte-parole de la mairie de New York Eric Philips. 

Près de 2,4 millions de fidèles ont participé à partir du 19 août au pèlerinage annuel à La Mecque, l'un des rassemblement religieux les plus importants au monde.

Les passagers examinés "un à un"
M. Phillips a expliqué que des équipes médicales examinaient les passagers "un à un" pour repérer d'éventuels symptômes et décider de les laisser ou non désembarquer.

Quelque 250 passagers avaient pu sortir de l'avion peu après 11h30 locales, a-t-il précisé sur Twitter.

Sans utiliser le terme de "quarantaine", l'agence Port Authority, qui gère les aéroports new-yorkais, a confirmé que l'avion avait été conduit "à distance du terminal" pour que des équipes médicales des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) puissent "monter à bord et évaluer la situation".

La télévision ABC, qui avait évoqué plusieurs dizaines de passagers malades, a diffusé des images montrant une série de véhicules d'urgence se garant sur le tarmac à proximité de l'appareil.

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Septembre 2018 - 13:17 L'UE saisit la justice contre la Pologne

Lundi 24 Septembre 2018 - 11:21 Rohingyas: l'ONU "n'a pas le droit d'interférer"