Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Une femme arrêtée après une attaque au couteau en Angleterre


Une femme a été arrêtée samedi après avoir poignardé un homme dans le centre-ville de Barnsley (nord de l'Angleterre) lors d'un "incident grave", a indiqué la police locale qui a reçu le soutien de l'antiterrorisme.

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 8 Septembre 2018 || 88 partages || 0 commentaires

Une femme arrêtée après une attaque au couteau en Angleterre
"Une femme a été arrêtée et demeure en garde à vue après des signalements faisant état d'une attaque au couteau dans le centre-ville ce matin", a déclaré la police de South Yorkshire, alertée vers 08h20 (09h20 HB). 

"Un homme a été légèrement blessé. Il n'y a pas d'indications d'autres blessés", a-t-elle précisé dans un communiqué. 

La police de South Yorkshire, qui a précédemment évoqué sur Twitter un "incident grave", garde "l'esprit ouvert quant au mobile" et a reçu "le soutien" d'une équipe locale de l'antiterrorisme, a précisé dans le communiqué un de ses hauts responsables, Tim Forber. 

Un couteau de cuisine a été retrouvé sur place et des forces policières accrues ont été déployées dans la ville. 

"Tout ce qu'elle disait, c'était tuer, tuer, tuer en agitant son couteau" 
Terry Ellis, un commerçant du marché, a dit à l'AFP avoir vu une femme courir après un homme avec "un grand couteau d'environ 12 pouces (30,5 cm, NDLR)". "Tout ce qu'elle disait, c'était tuer, tuer, tuer en agitant son couteau". 

Selon Abdul Razak, un autre vendeur, la femme a suivi un homme "en disant 'je vais te tuer', 'je vais te tuer'. L'homme a pris la fuite, la femme à ses trousses, et elle est revenue sur ses pas après deux minutes, disant seulement un mot: tuer, tuer, tuer, tuer".

Sur sa page Facebook, le marché local, Barnsley Mayday Green Market, a dit avoir dû fermer samedi matin, comme "presque tout le centre-ville", avant de pouvoir rouvrir plus tard dans la matinée. 

Cette agression survient dans un contexte très tendu au Royaume-Uni, frappé par une vague d'attentats depuis 2017, dont certains commis par des assaillants armés de couteaux.

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >