Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Viol et pédophilie non encore criminalisés au Sénégal: L’Ajs tape sur la table


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 19 Décembre 2019 || 121 partages || 0 commentaires

L’Association des femmes juristes menace de saisir les autorités compétentes. Elles s’insurgent contre le non-respect de la promesse du chef de l’Etat de criminaliser le viol  et la pédophilie, malgré l’adoption du texte en Conseil des ministres. L’Ajs a voulu sonner l’alerte avant que le projet portant modification du code pénal ne soit soumis aux députés. Les membres ont fait face à la presse hier C’est un cri de cœur. Cette sortie de l’Association des femmes juristes. Tout ce qu’elles veulent, c’est l’évolution du projet de loi. « Lorsque nous avons vu le projet de loi, nous nous sommes rendus compte que le viol en lui-même n’était pas criminalisé dans les domaines pour la pédophilie puisque les peines qui s’appliquent aux crimes ne l’ont pas été. On en reste au même au stade que la loi de 1999« , a déclaré mercredi, face à la presse Dior Fall Sow.

 

 

Optimisme

Pour autant, les juristes continuent de croire en la bonne foi du Président. Il n’est pas trop tard, selon elles, pour rectifier le tir. « Nous allons, du point de vue juridique, saisir les autorités compétentes, voir avec les parlementaires qui sont nos associés et avec la société civile, comment faire pour que, avant que ce projet de loi passe en commission de loi, qu’on puisse faire porter nos amendements pour qu’il y ait effectivement un changement  et qu’on puisse respecter la parole qui a été donnée par le Président de la République à savoir que le viol soit effectivement criminalisé« , a expliqué le juriste présidente d’honneur de l’Ajs.

Rétrospective

Le 3 juin de cette année, lors d’une cérémonie de levée des couleurs, le Président de la République, Macky Sall avait pris l’engagement de criminaliser le viol et la pédophilie. Quelques mois après, le projet de loi portant modification du code pénal a été adopté en conseil des ministres. Petit bémol, le viol et la pédophilie sont toujours considérés comme des délits.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :