Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Yaako Waxone : Les promesses de Macky Sall sur la santé 3 ans après ..


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 13 Janvier 2018 || 76 partages || 0 commentaires

Yaako Waxone : Les promesses de Macky Sall sur la santé 3 ans après ..

Macky Sall: “Notre système de santé souffre d’un manque de personnel, d’infrastructures et d’équipements. L’offre est essentiellement concentrée sur Dakar et reste très insuffisante dans les régions périphériques ainsi que dans la banlieue. Les coûts de santé prohibitifs pour une population pauvre et sans protection sociale plongent les familles condamnées à renoncer aux soins dans des situations de détresse et de souffrance innommables. Pourtant, la santé est la mère des richesses. Il n’est de développement sans amélioration significative du niveau général des indicateurs de santé d’une population. Assurer les bases du développement c’est donc en premier lieu agir sur les principaux leviers de la politique de santé pour renforcer la prévention, améliorer l’accès aux soins, aux médicaments et le suivi sanitaire, augmenter l’offre de soin sur l’ensemble du territoire.”



Au-delà des indicateurs sanitaires parfois flatteurs, traduisant cependant, très souvent, des progrès éphémères et fragiles, il demeure indéniable que les Sénégalais, dans leur écrasante majorité, rencontrent d’énormes difficultés en ce qui concerne l’accès aux soins curatifs, surtout lorsqu’ils se trouvent en situation d’urgence, confrontés à des affections mettant leur vie en danger.

En effet, en plus du mauvais accueil, qui constitue un véritable casse-tête pour les autorités ministérielles, on observe presque quotidiennement le cas d’urgences médicales refoulées sans ménagement de structures de soins – très souvent pour défaut de paiement d’avances au comptant – avec parfois des issues fatales.

C’est ce qui nous conduit à penser, que notre système sanitaire est caractérisé par son incapacité à fournir une offre de soins à même de faire face à une demande de soins toujours croissante et plus diversifiée, du fait de la transition épidémiologique.

Comparaison des taux de mortalité infantile en 2015 dans quelques pays africains

 

Les chiffres diffèrent un peu, selon d’autres sources, même si la tendance est la même.

Pays Cap Vert Ghana Guinée Mauritanie Sénégal Maroc Tunisie
2009 41,35‰ 51,09‰ 65,22‰ 63,42‰ 58,94‰ 29,75‰ 22,57‰
2015 23,45‰ 37,37‰ 53,43‰ 54,68‰ 51,54‰ 23,60‰ 22,35‰
Ecart -17,90‰ -13,72‰ -11,79‰ -8,74‰ -7,40‰ -6,15‰ -0,22‰
Evolution des taux de mortalité infantile entre 2009 et 2015 de ces mêmes pays

Il ressort de l’analyse de ces tableaux que le taux de mortalité infantile dans notre pays est plus élevé que dans des pays comme la Tunisie, le Maroc et même le Cap-Vert. Mais plus grave, des pays voisins comme la Guinée ou la Mauritanie semblent progresser plus vite que nous dans la réduction de la mortalité infantile, malgré l’avance historique dont nous disposions, au début des années 60 (première école de médecine de l’AOF).

On a pleuré Aïcha Diallo (négligence), on a pleuré Ndeye Khady (radiothérapie) et on pleure Bb Nabou (assasinat).

 

SOURCE: Seneleaks


Dakarflash6



Nouveau commentaire :